Logo de Turquie Européenne
Accueil > Revue de presse > Archives 2005 > 02 - Articles de février 2005 > La Turquie obtient un prêt de 941 millions de dollars du Japon pour un (...)

La Turquie obtient un prêt de 941 millions de dollars du Japon pour un tunnel

samedi 19 février 2005

AFP 18/02/2005

Le Japon a signé vendredi un accord l’engageant à prêter à la Turquie 98,7 milliards de yens (environ 941 millions de dollars) pour la contruction d’un tunnel ferroviaire sous le détroit du Bosphore, qui sépare les rives asiatique et européenne d’Istanbul, a affirmé le Trésor turc.

Le prêt consenti par la Banque du Japon pour la coopération internationale est le plus important crédit d’un seul tenant accordé par le gouvernement japonais pour un projet unique, a précisé le Trésor dans un communiqué, se félicitant par ailleurs de conditions de remboursement extrêmement favorables.
Le Japon, qui avait déjà accordé un premier prêt de 118 millions de dollars pour le même projet en 1999, a à présent débloqué l’intégralité des fonds nécessaires pour construire le tunnel, d’une longueur de 1,6 kilomètre et creusé à 60 mètres sous le niveau de la mer.

En dépit de craintes suscitées par le fait qu’Istanbul est située dans une zone de fort risque sismique, le travaux de construction ont débuté en mai sous la conduite d’un consortium turco-nippon. Istanbul, une mégapole d’environ 12 millions d’habitants, est confrontée à de sérieux problèmes de trafic, notamment entre ses deux rives, reliées par deux ponts.

Les responsables turcs affirment que le tunnel, qui reliera les réseaux ferroviaires européen et asiatique du pays, sera en mesure de résister à des tremblements de terre d’une intensité allant jusqu’à neuf sur l’échelle ouverte de Richter, sa construction devant être effectuée dans deux mètres de roche.

La Turquie devra rembourser son emprunt en 30 ans, à partir de 2015, a déclaré le Trésor, ajoutant que le taux d’intérêt avait été fixé à 0,75%. En juillet, Ankara avait obtenu un prêt de 650 millions d’euros de la Banque européenne d’investissement pour d’autres sections du projet, qui doit entrer en service fin 2009. Le Trésor a affirmé qu’il poursuivait ses efforts pour obtenir d’autres crédits nécessaires pour compléter le projet, dont le coût total, hors indemnisation des expropriés, est estimé à 2,8 milliards de dollars.

Télécharger au format PDFTélécharger le texte de l'article au format PDF

Nouveautés sur le Web

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0