Logo de Turquie Européenne
Accueil > Revue de presse > Archives 2006 > 02 - Articles de février 2006 > Dora Bakoyannis confirme la continuité de la politique grecque sur un (...)

Chypre :

Dora Bakoyannis confirme la continuité de la politique grecque sur un règlement de la question chypriote

jeudi 23 février 2006

Infogrece - 23/02/2006 - 11:25:00 CET

Le ministre des Affaires étrangères, Dora Bakoyannis, a tenu à lever toute ambiguïté quant à la continuité dans la politique qu’elle mènera avec la ligne jusqu’ici définie par Athènes. Recevant mercredi à Athènes son homologue chypriote, Georgios Iacovou, pour sa première entrevue officielle depuis le remaniement ministériel, le nouveau ministre a rappelé la ligne politique suivie par les deux gouvernements sur la question chypriote, se résumant en un règlement juste, viable et fonctionnel, respectant à la fois les valeurs européennes et résolutions de l’ONU, et répondant aux intérêts des Chypriotes grecs et turcs.

Si Mme Bakoyannis a souligné le constat commun d’Athenes et Nicosie qu’il ne peut y avoir place à présent pour un nouvel échec, le ministre s’est dit en faveur de la reprise des concertations pour la recherche d’une solution, quoique sans calendrier asphyxiant ni arbitrage, afin de garantir un maximum de « chances », mettant l’accent en outre sur le fait que le règlement devra être « le produit d’un accord » et seulement ensuite être accepté par les deux communautés.

De son côté, M. Iacovou a également souligné que la collaboration avec Athènes « sera fondée sur la politique commune fixée depuis des années par les deux gouvernements ».

Au nombre des questions évoquées figuraient des questions qui seront posées éventuellement au prochain Conseil des ministres des Affaires générales de l’UE, telles que les deux règlements restés en suspens concernant les aides aux Chypriotes turcs, a précisé le ministre chypriote. Enfin, M. Iacovou a rappelé l’importance de la date du mardi 28 février, lorsque le président chypriote rencontrera à Paris le Secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan.

Répondant à des questions de presse si les conditions actuelles sont mures pour une nouvelle initiative dans la question chypriote, tant M. Iacovou que Mme Bakoyannis ont mis l’accent sur la nécessité d’une très bonne préparation, une préparation en profondeur, afin d’éviter un nouvel échec. Et pour solder les doutes sur son soutien passé au plan Annan rejeté par Chypre, Mme Bakoyannis a dit que le Plan Annan, tel que présenté (au referendum) au peuple chypriote, est de « l’histoire ancienne », la nouvelle initiative devant se baser sur le triptyque : acquis européen, résolutions de l’ONU et Plan Annan.

A noter que mercredi, pour la première fois, un cargo chypriote, transportant 16 containers de textile européen chargé en Italie, a tenté d’entrer au port de Mersina en Turquie en vertu des accords d’union douanière de l’Union européenne avec la Turquie. Prétextant un non respect des procédures, la Turquie a refusé l’amarrage du bateau. Le gouvernement chypriote a annoncé son intention de saisir la Commission et la présidence autrichienne de l’Union européenne pour non respect des engagements pris par la Turquie sur l’extension des accords d’union douanière aux dix nouveaux membres de l’UE

Télécharger au format PDFTélécharger le texte de l'article au format PDF

Nouveautés sur le Web

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0