Logo de Turquie Européenne
Accueil > Revue de presse > Archives 2010 > 05 - Articles de mai 2010 > Vingt-cinq Turcs venus en touristes très professionnels à l’AFPA de (...)

Vingt-cinq Turcs venus en touristes très professionnels à l’AFPA de Lomme

mardi 4 mai 2010, par CHRISTIAN FURLING

Une délégation turque de 25 personnes effectue un séjour de formation dans la région. À l’AFPA de Lomme, elle acquiert un savoir en hôtellerie et tourisme. Il s’agit d’observer les pratiques françaises et de les comparer à celles d’Ankara. En songeant à l’Europe.

Alors, quelle cuisine pratique-t-on et enseigne-t-on en Turquie ?
Dans la salle de cours de l’AFPA, les visages s’animent, les 25 hôtes turcs du campus de formation lommois font entendre leur voix. « On peut changer de ville et trouver une cuisine différente, comme en France , note, en anglais, Semi Yilmaz, porte-parole du groupe. La Turquie est une mosaïque ; les Grecs, les Arméniens, chacun a enrichi la cuisine de notre pays, qui est, à son image, multiculturelle. » « Tous les types de cuisine sont transmis : régionale, nationale, étrangère... On suit les évolutions tout en cherchant à sauvegarder nos traditions. » Et nombre de chefs turcs s’installent dans d’autres pays, où leurs compatriotes sont nombreux (Allemagne, Angleterre). Voire en Australie.

La délégation présente à Lomme voit une similitude entre l’enseignement et l’évolution de la gastronomie en France et en Turquie. Elle observe avec le même bonheur des approches comparables dans le domaine du patrimoine. « Nous sommes heureux de voir que la France préserve aussi ses traditions culinaires, ses monuments, ses églises... », détaille Semi Yilmaz. Avec une mention particulière pour le Vieux-Lille.

Mais c’est l’ensemble des pratiques de l’hôtellerie et du tourisme qu’est venue découvrir la délégation turque. « Observer et comparer ce qui se fait dans nos deux pays, pour créer une plateforme de certification, c’est le cœur de notre projet », poursuit Semi Yilmaz. Ce cadre de formation, compatible avec la pratique d’autres pays comme la France concerne élèves et formateurs, mais aussi formateurs de formateurs. « Afin d’améliorer la diversité, la modernité et la qualité de la pratique touristique turque, sur le chemin de l’Union européenne. »

Le dessein politique est clairement exprimé, de même que le désir de renforcer les liens franco-turcs.

Durant leur séjour de dix jours, les Turcs ont visité l’hôtel Alliance à Lille, le Val Joly, l’AFPA de Berck, Le Touquet et, hier, le lycée Michel-Servet à Lille. Ils terminent par une formation de formateur accélérée. Le tout se traduira, vendredi, par la délivrance d’un diplôme auxquels ils attachent un grand prix.

Télécharger au format PDFTélécharger le texte de l'article au format PDF

Sources

Source : La Voix du Nord du 22 avril 2010

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0