Logo de Turquie Européenne
Accueil > Revue de presse > Archives 2007 > 02 - Articles de février 2007 > La Turquie d’attaque sur les nanotechnologies

La Turquie d’attaque sur les nanotechnologies

mercredi 21 février 2007

Source : Infos industrielles.com

Le nouveau bâtiment de six étages est en cours de construction sous les auspices de l’Université de Bilkent. L’organisation de la planification nationale turque a contribué au projet de construction pour une somme de 6,1 millions EUR, et l’Université de Bilkent, de son côté, a offert la somme de 2,3 millions EUR.

Afin de marquer l’inauguration du Centre national de recherche en nanotechnologie de Turquie (Turkish National Nanotechnology Research Centre - UNAM), une équipe de scientifiques de l’Université de Bilkent a présenté au Premier ministre du pays, Recep Tayyip Erdogan, le plus petit drapeau turc du monde. Les lignes du drapeau ont une épaisseur de 100 nm (environ un 50 millième d’un cheveu humain) et une hauteur de 2nm.

Le personnel initial du centre regroupe 25 scientifiques et 40 assistants étudiants, dont certains sont venus de l’étranger. Le Professeur assistant Mehmet Bayindir, par exemple, menait des recherches sur les fibres laser à l’Institut de technologie de Massachusetts (Massachusetts Institute of Technology - MIT).

Le journal Today’s Zaman déclare que M. Bayindir a été très surpris, en revenant en Turquie, de voir les ressources à la disposition de la recherche, et estime que beaucoup de jeunes scientifiques vont revenir en Turquie.

Le Professeur assistant Ömer Ilday est également rentré en Turquie ; il est connu dans son domaine pour le développement du « laser à similariton » à l’Université Cornell. Ce laser permet de couper et de traiter à l’échelle nano n’importe quel matériau, depuis l’acier, le verre et la céramique jusqu’aux tissus vivants.

Le Centre publiera des appels de propositions périodiques, et encouragera la participation internationale aux projets en résultant. Le rôle du Centre s’étendra au-delà de la recherche et du développement, à l’éducation des étudiants en nanosciences et en nanotechnologie.

Les technologies et le savoir-faire générés par le Centre devraient trouver des applications et une commercialisation industrielles par le biais d’entreprises en démarrage.

Télécharger au format PDFTélécharger le texte de l'article au format PDF

Nouveautés sur le Web

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0