Logo de Turquie Européenne
Accueil > Articles > Articles 2008 > 01 - Premier trimestre 2008 > Babacan : un nouveau processus de paix devrait commencer à Chypre après les (...)

Babacan : un nouveau processus de paix devrait commencer à Chypre après les élections

vendredi 25 janvier 2008, par The New Anatolian

Ali Babacan, ministre turc des Affaires étrangères, a déclaré, jeudi, que la Turquie souhaite un nouveau processus commence après les élections à Chypre-Sud, pour trouver une solution au problème de cette île.

« 2008 va ouvrir une fenêtre d’opportunité à Chypre », a noté Babacan.

JPEG - 22.6 ko

Babacan, et son homologue de la République turque de Chypre-Nord (RTCN) Turgay Avci ont participé à une cérémonie de remise des diplômes à des diplomates de la RTCN, qui ont suivi un programme de formation au ministère des Affaires étrangères, à Ankara.

S’exprimant lors de la cérémonie, Babacan a indiqué que « Chypre est un problème national. La lutte des Chypriotes turcs pour la liberté est une de celles qui vivent dans les mémoires et influent sur la manière dont nous regardons l’avenir. »

« Notre souhait est de trouver une solution au problème de Chypre dans le cadre de l’Organisation des nations unies, et par la négociation. Le lieu où doit se trouver une solution pour Chypre , c’est l’ONU », a insisté Babacan.
« La Turquie et la RTCN sont en faveur d’une solution à Chypre. Lorsqu’on examine le sort du plan Annan, présenté en 2004, on peut voir quel côté à Chypre ne veut pas d’une solution. Nous devons constamment rappeler aux gouvernements que les Chypriotes turcs ont voté en faveur de la solution proposée par l’ONU, lors du référendum de 2004 », a-t-il ajouté.

Pendant ce temps, le ministre des Affaires étrangères de la RTCN, Turgay Avci, a déclaré que le programme de formation dispensée par le ministère turc des Affaires étrangères en constitue un bon exemple illustrant la coopération et l’unité entre la Turquie et la RTCN. Ses jeunes diplomates aideront les efforts de la RTCN au niveau mondial, notamment en aidant à rompre son isolement international, a-t-il ajouté.

« Comme les Chypriotes turcs, nous marchons vers l’avenir avec la Turquie. Nul ne doit douter de cette relation. L’Union européenne doit tenir ses promesses. Comme la RTCN, nous avons voté oui lors du référendum tenu en 2004. Maintenant, c’est au tour de l’UE d’agir. L’ONU doit prendre de nouvelles initiatives en 2008 pour une solution à Chypre », a souligné Avci.

Télécharger au format PDFTélécharger le texte de l'article au format PDF

Sources

Source : « The New Anatolian », 18 janvier 2008.

http://www.thenewanatolian.com/tna-...

- Traduction pour TE : MG.

Nouveautés sur le Web

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0