Logo de Turquie Européenne
Accueil > Articles > Articles 2007 > Un candidat transexuel aux législatives à Istanbul

Un candidat transexuel aux législatives à Istanbul

mercredi 18 juillet 2007, par Marillac, Umut Güner

Premier candidat transexuel à la députation, Demet Demir a fait pour la première fois parler de lui lors des événements de la rue Ülker, ratonnades anti-homosexuels. Demet Demir s’est consacré pendant des années à la structuration de la vie associative homosexuelle : il est aujourd’hui en campagne pour les élections législatives sur les listes du Parti de la Liberté et de la Solidarité (ÖDP).

Lors des événements de la rue Ülker, il fut l’une des victimes et l’un des héros des ces journées durant lesquelles furent menées des attaques contre les travestis et les transexuels : irruption aux domiciles, mises en examen arbitraires, traitements inhumains, tortures…

Demet Demir avait alors choisi, non de fuir mais de résister. Son choix aujourd’hui et tout entier tourné vers la députation.

- Interview : Umut Güner

- Comment avez-vous pris la décision de cette candidature ?

Ce sont les femmes de l’ÖDP qui ont fait appel à moi. Et ceci pour nous autres, les travestis, transexuels et gays et lesbiennes, c’était un grand honneur. Jusqu’à aujourd’hui, les autres partis sont toujours venus nous demander de voter pour eux. Nous n’avions que le droit de vote. Et hormis l’ÖDP, personne ne nous avait reconnu le droit d’être élu. Et puis, je suis moi-même militant de l’ÖDP : j’ai déjà été candidat aux élections municipales par exemple.

- Pourquoi l’ÖDP et pas un autre parti ?

Parce que ce parti défend des politiques qui s’accordent avec mes propres valeurs. C’est un défenseur des opprimés et des exclus comme un parti qui, dans ses statuts accorde une place aux homosexuels. Ce sont des choses importantes à mes yeux.

- Si vous étiez élu, que feriez-vous en faveur des droits individuels des homosexuels ?

C’est un des sujets centraux. Je poursuivrais à l’assemblée le combat mené depuis des années. Je me battrais pour infléchir un droit discriminatoire ; je défendrais les droits à l’identité et à l’orientation sexuelle personnelle. Je combattrais l’homophobie en général.
Je veillerais à ce que la nouvelle loi sur les missions de la police puisse être amendée. Je défendrais les droits de tous ces homosexuels qui sont victimes de discrimination à l’embauche et de licenciements abusifs. Il faudra faire en sorte de faire voter des lois qui puissent assurer une telle protection. Je m’attacherais également à ce que des cours anti discrimination soient dispensés dans nos écoles. Parce que c’est ainsi qu’il en va dans les pays développés.

Télécharger au format PDFTélécharger le texte de l'article au format PDF

Sources

Source : KAOS GL - 26/06/2007

Nouveautés sur le Web

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0