Logo de Turquie Européenne
Accueil > Articles > Articles 2013 > 03 - Troisième trimestre 2013 > La Turquie lève l’interdiction de territoire d’Elisa Couvert.

La Turquie lève l’interdiction de territoire d’Elisa Couvert.

vendredi 20 septembre 2013, par Elisa Couvert

Mardi 17 septembre, Le Minstère de l’Intérieur a levé, par décision administrative, l’interdiction de territoire turc dont faisait l’objet Élisa Couvert.
En juin 2013, cette étudiante de 24 ans avait été arrêtée par la police turque en marge des manifestations contre le gouvernement Erdoğan qui avaient secoué Istanbul. Suspectée « d’activité terroriste », l’élève de Science-Po, alors en échange universitaire, avait été détenue 4 jours dans un commissariat avant d’être transférée 10 jours dans un centre de rétention. Le 24 juin au matin, elle était expulsée vers la France sur décision du tribunal, avec interdiction de se rendre en Turquie pendant 1 an.
Elle a écrit, sur sa page Facebook, un message de remerciements à tous ceux qui l’ont soutenue en voici le texte :

Elisa Couvert
Elisa Couvert
Étudiante à Science-po, victime, comme Sevil Sevimli, de l’arbitraire de la justice turque.

Le ministère de l´intérieur à Ankara a levé hier mon interdiction de territoire.

Cette décision est à la fois une excellente nouvelle mais aussi un choc alors que j´étais en train d´organiser ma vie à Paris en m´attendant à rester encore un certain temps sous le coup de cette interdiction.

Cette décision donne de l´espoir, une injustice a été rétablie. Mais le combat continue pour les personnes victimes d´injustices semblables et pour qui les conséquences sont malheureusement souvent bien plus dramatiques qu´elles ne l´ont été pour moi.

Une centaine de personnes sont actuellement emprisonnées (sans parler de tout ceux qui sont actuellement libres en attente de leurs procès) ayant été attrapés dans le cadre des manifestations de Gezi park. Ces derniers sont, comme je l´ai été à moment donné, accusés entre autre de terrorisme et de travailler à renverser l´État, ils risquent une peine d´environ 20 ans de prison.

Les manifestations continuent d´être violemment réprimées. La police a tué un 6e jeune homme la semaine dernière d´une bombe de gaz tirée dans la tête. Les manifestations organisées en son soutien ont été réprimées par les forces de l´ordre pendant plusieurs jours. Le nombre de personne ayant perdu un œil à cause des balles en caoutchouc tirées à bout portant ne cesse d´augmenter.

Aussi, le combat continue pour les personnes détenus en centre de rétention pendant des délais excessifs et dans des conditions scandaleuses (problème d´hygiène, nourriture malsaine, eau potable payante, l´arbitraire règne à tout niveau, à aucun moment un interprète n´est prévu pendant la procédure). Ces gens sont des femmes, des hommes et des enfants migrants, travailleurs illégaux, mais aussi beaucoup de personnes en règle ayant droit à la nationalité turque qui se retrouvent menacés d´expulsion bien qu´ayant toute leur vie en Turquie.

Une française qui reste 10 jours en centre de rétention en Turquie scandalise à grande échelle tandis que les milliers de personnes croupissant des mois dans ces centres sans pouvoir faire entendre leurs droits reste sans écho. La couleur de leur passeport n´est surement pas la bonne pour que l´on s´y intéresse.

Merci infiniment à tout ceux qui m´ont aidée et soutenue, ils se reconnaitront... Merci à mes avocats pour le temps et l´énergie qu´ils ont donné.

En kisa zamanda Istanbul´da gorusuruz !

Élisa Couvert

Le contexte :
- Élisa Couvert, une étudiante française plongée dans la révolte turque -
- Élisa Couvert, étudiante française, de retour de Turquie après deux semaines en prison

- La décision du tribunal turc sur Fırat News
- Elisa hakkındaki sınırdışı kararı kaldırıldı

Télécharger au format PDFTélécharger le texte de l'article au format PDF

Nouveautés sur le Web

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0