Logo de Turquie Européenne
Accueil > Agenda > Première rencontre publique de Chercheurs Sans Frontières - Free (...)

Première rencontre publique de Chercheurs Sans Frontières - Free Science.

jeudi 24 février 2011, par Chercheurs Sans Frontières

Le vendredi 25 février prochain, de 16h à 19h, à l’Assemblée Nationale à Paris

Le vendredi 25 février prochain, de 16h à 19h, à l’Assemblée Nationale à Paris, aura lieu la première rencontre publique de Chercheurs Sans Frontières - Free Science.

Ce sera l’occasion de présenter cinq exemples très actuels des menaces, de différente nature et de degrés très divers, qui pèsent sur des chercheur(e)s en exercice :

  • Pınar Selek, sociologue turque poursuivie depuis 13 ans par les autorités de son pays pour avoir travaillé et publié sur les Kurdes, emprisonnée, torturée, exilée, et dont le prochain procès, qu’on espère le dernier, s’est tenu le 9 février 2011 à Istanbul. Une nouvelle fois acquittée, sa joie n’aura été que de courte durée, le procureur général ayant aussitôt, et une nouvelle fois, fait appel.
  • György Geréby, un des cinq philosophes hongrois critiques des dernières lois liberticides sur les medias et victimes, à l’heure actuelle, d’une campagne calomnieuse de la part de la presse nationale les accusant d’avoir détourné des fonds publics (Voir la lettre de soutien de Julian Nida-Rümelin et Jürgen Habermas).
  • Karoline Postel-Vinay, spécialiste française du Japon, attaquée en diffamation par la Fondation franco-japonaise Sasakawa, du nom d’un ancien criminel de guerre, pour avoir rappelé ce détail au Quai d’Orsay et fait ainsi capoter un prestigieux colloque en 2009. La Fondation a été déboutée le 25 septembre 2010.
  • Alain Garrigou, politiste français à qui M. Patrick Buisson, directeur du cabinet Publifact et conseiller du Président de la République, réclame 100.000 euros de dommages et intérêts pour des propos prononcés au titre de son expertise comme spécialiste de l’étude des sondages, propos qualifiés de diffamatoires. Le verdict, attendu le 9 février 2011, a été rendu le 16 février 2011 : M. Patrick Buisson est débouté et condamné aux dépens.
  • Jean-François Bayart, directeur de recherche au CNRS, spécialiste de politique comparée et de sociologie de l’Etat, particulièrement en Afrique, confronté au blocage “incompréhensible” de sa carrière par la Direction du CNRS nommée par le gouvernement.

Nous tenions également à ce que de “grands témoins” livrent leurs analyses et fassent part de leur expérience. Nous accueillerons donc avec plaisir :

  • Lionel Larqué, physicien océanographe de formation, administrateur de la fondation Sciences Citoyennes et initiateur du forum mondial Sciences et Démocratie
  • Bertrand Monthubert, professeur de mathématiques, initiateur du mouvement « Sauvons la recherche »
  • Daniel Gaxie, professeur de science politique à l’Université Paris 1 (Panthéon-Sorbonne)
  • Bernard Lacroix, professeur de science politique à l’Université Paris ouest Nanterre La Défense, membre senior de l’Institut Universitaire de France (Chaire de sociologie historique de la politique)
  • André Brahic, astrophysicien au CEA, professeur à l’Université de Paris VII
  • Gérard Noiriel, directeur d’études en histoire à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS)


Lieu de la rencontre :
La rencontre a lieu à l’Assemblée Nationale, 126 rue de l’Université, 75007 Paris en salle 6217.

Merci de vous présenter à 15h45 pour prendre votre badge.

- Informations détaillées

Télécharger au format PDFTélécharger le texte de l'article au format PDF

Nouveautés sur le Web

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0