Logo de Turquie Européenne
Accueil > Turquie Européenne > Association Turquie Européenne - Ligne éditoriale

Association Turquie Européenne - Ligne éditoriale

lundi 20 novembre 2006, par Turquie Européenne

Ce site présente une sélection d’articles de la presse internationale pour le moment en deux langues (français et anglais). Occasionnellement certains textes sont également disponibles en langue turque.

Devant le grand nombre d’articles publiés sur la Turquie dans les médias internationaux, nous avons été contraints, en particulier depuis 2005, de procéder à une sélection.

Quels en sont les critères ?

- Dans un premier temps, tout simplement la disponibilité de ces articles : nous nous refusons, sauf erreur de notre part, à publier des documents exclusifs offerts sur d’autres sites en accès payant.

- Nous recherchons ensuite des articles apportant des informations nouvelles ou des arguments nouveaux. Nous nous refusons de publier des articles présentant des thèses contraires aux principes démocratiques, appelant à la haine ou à la violence. Nous bannissons les propos injurieux ou racistes. Il peut nous arriver de publier des propos qui peuvent choquer et avec lesquels nous ne sommes pas en accord afin de retranscrire l’intégralité d’un débat, mais ces propos n’engagent dans ce cas que leurs auteurs et non l’association. Généralement, ils seront accompagnés de commentaires de la rédaction.

- Avec l’arrivée de nouveaux collaborateurs polyglottes, le site s’est progressivement orienté vers la publication d’articles originaux et de traductions de la presse turque. Nous recevons directement une partie de ces articles de leurs auteurs, nous en faisons la traduction et les publions. Nous remercions en particulier Baskin Oran pour ses éditoriaux, pour tous les contacts qu’il nous a fournis et son soutien jamais démenti.

Une Turquie en transition

Les animateurs de ce site ont pour volonté de montrer que la Turquie à toute sa place dans l’Europe et l’Union Européenne pourvu qu’elle achève sa transition démocratique. Dans cette optique, nous tenons à garder un œil lucide et critique sur les choix de ses dirigeants et les travers de cette société en cours de mutation profonde. La flatterie ne sert ni l’amitié ni l’ami. De la même façon nous sommes sans concession vis à vis de l’UE et des pays tiers, c’est le gage de notre indépendance et une volonté essentielle de notre organisation.

Parce qu’on ne craint que ce qu’on ignore, nous nous efforçons de faire connaître les débats qui agitent la société turque. Plutôt que de mettre toujours l’accent sur ce qui sépare, nous cherchons à mettre en évidence ce qui rapproche, et montrons que l’autre n’est souvent que le reflet de ce que nous refusons d’accepter chez nous même : une simple image inversée dans laquelle nous ne reconnaissons pas.

Il n’y pas de supériorité de civilisation ou de « race », pas de gène de la démocratie ou du totalitarisme, tous les humains sont capables du meilleur et du pire, tout est affaire de circonstances sociologiques et historiques, fruit du hasard ou de la nécessité.

Si nous réussissons à ébranler quelques préjugés et à provoquer l’envie chez nos lecteurs d’en savoir plus, et - qui sait ? - d’aller découvrir par eux-mêmes ce magnifique pays et ses habitants si attachants, nous serons déjà très satisfaits. Et si, parallèlement, nous pouvions aider un tout petit peu à apaiser la société turque, cette petite contribution serait pour nous la plus grande des satisfactions.

Nous pensons sincèrement qu’avec du temps, de l’information et de la pédagogie, la question de l’appartenance des Turcs à l’Union ne se posera même plus...

Télécharger au format PDFTélécharger le texte de l'article au format PDF

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0