Logo de Turquie Européenne
Accueil > Articles > Articles 2012 > 03 - Troisième trimestre 2012 > En Turquie, les hommes ont tué 20 femmes, 3 autres hommes et 2 enfants en (...)

Violence masculine de juillet 2012

En Turquie, les hommes ont tué 20 femmes, 3 autres hommes et 2 enfants en juillet.

mercredi 22 août 2012, par Çiçek Tahaoğlu, Trad. Aurélien Roulland

Turquie Européenne ne cherche pas en traduisant et publiant ces articles à stigmatiser qui que ce soit. Nous voulons montrer que la société civile turque s’est dotée des moyens pour surveiller un type de violence dont La Turquie n’a pas le monopole. Nous somme persuadés, tout comme ces ONG, que le premier pas vers la résolution d’un problème est d’en parler, ensuite de la quantifier, d’alerter les pouvoirs publics et enfin, de les convaincre de légiférer.

Ce processus en Turquie est en bonne voie, rares sont les pays à communiquer leurs statistiques sur ce sujet sensible, tellement il est évident que leur publication à un effet « de loupe » qui peut être perçu comme une « mauvaise publicité » par les autorités. Nous trouvons pour notre part que l’existence de cet outil est, contre toute apparence, une très bonne nouvelle.

*****

Les hommes ont tué 20 femmes, 3 autres hommes et 2 enfants en juillet 2012. Ils ont aussi blessé 24 femmes et en ont violé 11 de plus. Istanbul a été témoin du plus grand nombre d’incidents durant la même période.

Les hommes ont tué 20 femmes, 3 autres hommes et 2 enfants, blessé 24 femmes, en ont violé 11 et harcelé sexuellement 7 de plus en juillet 2012, selon les derniers rapports des journaux locaux et nationaux, sites et agences d’actualités compilés par Bianet.

JPEG - 48.1 ko
Logo féministe - Turquie

Les maris des victimes étaient les principaux coupables dans le plus grand nombre des cas de meurtres et de coups et blessures, alors que les couteaux sont apparus pour être le choix préféré des assaillants.

Istanbul se tient en haut de la liste des meurtres de femmes, tandis que la province nord ouest de Bursa a vu le plus grand nombre de cas de violences contre les femmes. La province méridionale d’Antalya a aussi été témoin de plus de viols que dans n’importe quelle autre province.

Les hommes ont tué 7 femmes et un enfant en juin, en ont blessé 9, violé 8 et harcelé sexuellement une douzaine de plus. Les auteurs étaient déjà connus de leurs victimes dans la plupart des cas durant cette même période, cependant la scène de crime se trouvait le plus souvent sur le lieu du travail ou en extérieur.

Meurtres

Les hommes ont tué 20 femmes, 3 autres hommes et deux mineures dans 12 départements en juin. 3 des auteurs se sont suicidés ensuite, et 2 se sont rendus à la police.

Istanbul a été témoin de plus de meurtres que dans n’importe quelle autre province avec 5 incidents. Ankara est arrivée en seconde position avec deux incidents, quand la province méridionale d’Adana, la province égéenne d’Izmir, la province de la mer noire de Samsun ont vu chacune 2 incidents.

La province nord ouest de Bolu, Izmit, Kırklareli et Tekirdağ, les provinces centrales de Çankırı et Kayseri et la province orientale de Kahramanmaraş ont eu un seul cas de meurtre.

Les femmes furent tuées par leurs maris dans la plupart des cas en juillet. 4 furent tuées par leurs maris, 5 par leurs maris desquels elles étaient séparées, 2 par leurs maris d’avec lesquels elles voulaient divorcer, 3 par leurs petits amis, 2 par leurs maris avec qui elles avaient eu un mariage religieux (non officiel), 1 par son ex petit ami, 1 par son ex mari et une 1 par son gendre.

1 femme a porté plainte auprès de la police, quand une autre avait requis une protection avant d’être assassinées. 1 femme avait aussi eu un garde du corps assigné et s’était réfugié dans un refuge pour femmes pour quelques temps.

Les couteaux ont été l’arme de prédilection des agresseurs. 11 hommes ont tué leurs victimes avec des couteaux, 7 avec des armes à feu (un avec un fusil à pompe, un avec une arme de chasse, et 5 avec un pistolet) et un en l’étranglant jusqu’à ce que mort s’en suive.

2 hommes ont tué leurs enfants prétendument pour se venger de la décision de leur femme de divorcer. L’un d’entre eux s’est suicidé et l’autre a aussi tenté de le faire . Un autre homme a tué sa femme, son père et son frère après qu’elle aie trouvé refuge au domicile paternel parce que son mari l’avait menacé de violence.

Les âges des hommes qui ont commis un acte de meurtre en juillet allaient de 23 à 58 ans, quand à leurs victimes elles étaient âgées de 18 à 46 ans.

Violence, blessures

Les hommes ont blessé 24 femmes à travers 13 provinces en juillet. Les maris étaient les coupables principaux dans les actes de violence, et Bursa est arrivée en haut de la liste avec 4 incidents. Istanbul et la province méridionale de Şanlıurfa ont vues chacune 3 incidents, tandis qu’Adana, Izmir, Kayseri et la province de la Mer Noire de Zonguldak ont eu 2 incidents chacun. Antalya, la province méridionale de Gaziantep, la province nord occidentale de Balıkesir, la province centrale de Konya, la province occidentale de Manisa et de Samsun ont aussi été témoin d’un seul incident de violence rapporté en juillet.

4 femmes avaient fait l’objet de violences par leurs maris, 4 par leurs ex-maris, 4 par leurs maris de qui elles voulaient divorcer, 3 par leurs petits amis, 4 par des hommes qui étaient des proches et une par son voisin.
Au moins 17 femmes ont été hospitalisées durant cette période.

Une douzaine d’hommes ont battus des femmes ; six les ont blessées avec des couteaux, 3 avec leurs pistolets, tandis qu’un homme a renversé de l’huile brûlante sur son ex femme. Un autre homme a renversé sa victime avec son pick-up, et un homme a blessé un officier de police tandis qu’il prenait sa femme en otage.

Seulement 2 femmes ont porté plainte contre leurs maris, selon les rapports des médias.

Les autorités ont arrêté 6 hommes, seulement pour les relâcher ensuite.
Une femme s’est suicidée après avoir été l’objet de violences par son grand frère. Un autre homme s’est aussi suicidé par erreur croyant qu’il avait tué sa femme qui voulait le divorce.

Les ages des femmes sujettes à des violences par les hommes vont de 17 à 43 ans ; tandis que les âges des auteurs allait de 24 à 63 ans.

Viols

Les hommes ont violé 11 femmes à travers 7 provinces en juillet. La région méditerranéenne a vu la plus grande fréquence de cas de viols. Antalya a eu 3 affaires de viols, quand Samsun et Zonguldak ent ont eu chacune deux. Adana, la province méridionale d’Antalya et la province sud occidentale du Muğla ont aussi été témoins d’un acte de viol chacune.
Les coupables furent en majorité des étrangers dans les cas de viols. 7 femmes furent violées par des étrangers, 2 par leurs petits copains, une par son mari et une par ses amis.

5 femmes furent violées chez elles, 3 à l’extérieur dans la rue, quand 3 autres furent forcées à la prostitution. Les assaillants ont aussi battus 2 femmes après les avoir violées.

Les fonctionnaires du maintien de l’ordre ont arrêté 11 hommes pour des charges de viol, tandis que les autorités ont décidé de relâcher 7 hommes en attendant le procès. Les auteurs n’ont pu être retrouvés dans 6 cas de viols.

Les ages des violeurs vont de 22 à 57 ans, tandis que celui des femmes vont de 16 à 52.

Harcèlement sexuel

7 cas de harcèlement sexuel sont parus dans les rapports des médias en juillet, 3 d’entre eux l’ont étés à Istanbul. Adana, Izmir, Kahramanmaraş et la province de la Mer Noire de Trabzon ont chacune eu un seul incident.
Un homme a été placé sous éloignement du domicile conjugale après avoir sexuellement harcelé sa femme et ses enfants, quand 5 hommes ont été poursuivis en justice pour avoir harcelé sexuellement des femmes qu’ils ne connaissaient pas. Les hommes ont battus 2 femmes après les avoir harcelées sexuellement. Tous les affaires de harcèlement sexuel se sont produites en extérieur à l’exception d’une.

La violence masculine par région

Un total de 65 incidents de violence masculine, meurtre, tentative de meurtres, harcèlement sexuel, violence sexuelle, viol et coups et blessures, ont eu lieu à travers 22 provinces en juillet. La région de Marmara une fois de plus est arrivée en haut de la liste.

20 incidents ont eu lieu dans la région de Marmara. 13 dans la région méditerranéenne, 11 sur la Mer Noire, 9 dans la région égéenne, 8 dans l’Anatolie centrale et 4 dans le sud est. Il n’y eu aucun incident reporté dans l’est de la Turquie.

La province d’Istanbul une fois de plus est arrivée en tête de la liste des départements en terme de nombre d’actes des violences ayant été rapportés.

- Article connexe (en anglais) : Male Violence July 2012 - Full Report - 13 August 2012, Monday

Télécharger au format PDFTélécharger le texte de l'article au format PDF

Sources

Male Violence in July 2012 - Men Kill 20 Women, Three Other Men and Two Children in July
Istanbul - BIA News Center - dimanche 12 Août 2012
Traduit de l’anglais par Aurélien Roulland

Nouveautés sur le Web

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0